Les polars et thrillers de Martin Michaud


Martin Michaud
a connu un succès fulgurant au Québec avec ses trois premiers polars Il ne faut pas parler dans l'ascenseur, La chorale du diable et Je me souviens, qui lui ont valu de nombreux prix littéraires. Au cœur de ceux-ci, on trouve Victor Lessard, enquêteur tourmenté, rebelle, mais hautement moral du service de police de la Ville de Montréal.

Pour Sous la surface, un thriller unanimement salué par la critique et le public, il a remporté, en compétition avec de nombreux romanciers francophones de renom, le Prix Tenebris 2014.
Reconnu par la critique comme le chef de file des écrivains de romans policiers québécois, il voit son travail comparé à celui des auteurs internationaux Jo Nesbo, Michael Connelly, Fred Vargas, Ian Rankin et Henning Mankell.

Quand j'étais Théodore Seaborn

Un récit riche sur un sujet d'actualité brûlant : l'état islamique et le terrorisme

Théodore Seaborn, un jeune publicitaire de Montréal, se remet d'une dépression après avoir été congédié. Marié et père d'une petite fille, il passe ses journées à regarder des enregistrements de la commission Charbonneau et à manger des Coffee Crisp. Le jour où ses réserves de barres chocolatées s'épuisent, il sort de chez lui et croise un homme qui lui ressemble de façon troublante. L'entêtement de Théodore à retracer cet inconnu et, plus tard, à croire qu'il appartient à une cellule terroriste vire bientôt à l'obsession. Mais par quel revers de fortune vat-il se retrouver dans le fief de l'État islamique, en Syrie ? De Montréal à Racca, Théodore affrontera tous les dangers, mais le voyage le plus risqué et le plus insensé de tous est celui qui le mènera au bout de lui-même.

"Quand j'étais Théodore Seaborn" : "Un des thrillers qu'il faut lire pour le moment, complètement d'actualité, rythmé et bien écrit, un héros très attachant malgré tous ses travers" (C. Calmeau, BEL-RTL)

Martin Michaud, la lucidité de l'humaniste. (V. Lessard, Le Droit)

Quand j'étais Théodore Seaborn
est à la fois très palpitant et parfaitement documenté.
(M. Paquot, Vers l'avenir)


Découvrez l'interview de Martin Michaud par la chaine tv 13ème Rue :


Sous la surface

La veille du Super Tuesday, jour crucial des élections primaires américaines, l'écrivaine et ancienne top-modèle Leah Hammett atterrit à l'aéroport de Lowell, Massachussets, en compagnie de son mari, Patrick Adams, candidat favori à l'investiture démocrate. Vingt-cinq ans après avoir quitté sa ville natale sans y être jamais revenue, Leah voit son passé ressurgir avec violence. Des fantômes qu'elle croyait avoir ensevelis à jamais viennent la hanter, ravivant d'anciennes blessures, et laissant planer sur le présent leur ombre oppressante. Commence alors un jeu cruel, dont Leah ne maîtrise pas les règles, et qui la précipite au coeur d'une toile complexe, faite de faux-semblants, de pièges retors et de secrets inavouables. Drames, histoires d'amour brisées et trahisons deviennent l'épicentre d'un ouragan, celui qui dévaste l'existence de chaque personnage et remue, sous la surface, les eaux troubles du pouvoir, à Washington...


Il ne faut pas parler dans l'ascenseur

Une jeune femme s'éveille après vingt-quatre heures passées dans le coma et se lance à la recherche d'un homme qui semble ne pas exister. Un meurtrier sans merci décide que chacun doit payer pour ses fautes et applique sa propre justice. Des meurtres commis à une journée d'intervalle dans des circonstances identiques tourmentent le responsable de l'enquête, le sergent-détective Victor Lessard, de la police de la Ville de Montréal.

La chorale du diable

Dans ce qui a tout l'air d'être un drame familial, une femme et ses trois enfants sont sauvagement tués à coups de hache. L'auteur présumé du carnage, le mari, s'est suicidé après s'être tranché la langue. Mais est-ce bien ce qui s'est passé ? Deux jours après, une alerte enlèvement est déclenchée à l'échelle de la province de Québec : une jeune fille dévoilant ses charmes sur Internet a été kidnappée. Par qui ? Pourquoi ? Deux énigmes que vont s'attacher à résoudre en parallèle deux policiers au style rentre-dedans : Victor Lessard qui, sans compter les cadavres laissés derrière lui, en voit d'autres surgir de son passé, enlaidis par le temps ; et Jacinthe Taillon, son ancienne coéquipière à la Section des

crimes majeurs, qui lui voue une haine infernale. Naviguant à travers le fanatisme religieux et la perversité de démons ordinaires, ils vont s'engager dans une valse à quatre temps diabolique
entre Montréal, Sherbrooke, Val-d'Or et... le Vatican. Jusqu'à découvrir le secret terrifiant de la chorale du diable.


Je me souviens

À Montréal, juste avant Noël, un homme et une femme meurent le cou transpercé par ce qui semble être un instrument de torture sorti tout droit du Moyen Âge. Auparavant, ils ont entendu la voix de Lee Harvey Oswald, l'assassin présumé du président Kennedy. Un sans-abri se jette du haut d'un édifice de la place d'Armes. Ayant séjourné à plusieurs reprises en psychiatrie, il prétendait avoir participé, avec le FLQ, à l'assassinat de Pierre Laporte. Sur le toit, avant de sauter, il laisse deux portefeuilles, ceux des victimes. La série de meurtres se poursuit, les cadavres s'empilent... De retour à la section des crimes majeurs, le sergent-détective Victor Lessard mène l'enquête avec, pour le meilleur et pour le pire, la truculente Jacinthe Taillon. Je me souviens parle d'identité à bâtir, de mémoire à reconstituer et de soif d'honneur.


Violence à l'origine

Responsable de la section des crimes majeurs en l'absence de son supérieur, le sergent détective Victor Lessard se voit confier la mission d'enquêter sur la mort d'un haut gradé du SPVM dont on a retrouvé la tête dans un conteneur à déchets. Formé du jeune Loïc Blouin-Dubois, de l'inimitable Jacinthe Taillon et de Nadja Fernandez, avec qui Victor partage sa vie, le groupe d'enquête qu'il dirige doit faire vite, car l'assassin a laissé un message qui annonce de nouvelles victimes. Confronté à un tueur particulièrement retors, qui peint de lugubres graffitis sur le lieu de ses meurtres et évoque un curieux personnage surnommé le « père Noël », pressé d'obtenir des résultats rapides par sa hiérarchie sans pour autant recevoir l'appui nécessaire, Victor Lessard s'entête envers et contre tout à résoudre « l'affaire du Graffiteur », dédale inextricable d'une noirceur absolue qui ravivera les meurtrissures de son âme, ébranlera ses convictions les plus profondes et le mènera au bord du gouffre.

Auteur : Martin Michaud

Genre : Thriller/Polar

Sous la surface

Date de parution : 22 octobre 2014
Nombre de pages : 360 pages

20,95 €

Il ne faut pas parler dans l'ascenseur

(une enquête de Victor Lessard)

Date de parution : 25 février 2015
Nombre de pages : 408 pages

23,49 €

La chorale du diable

(une enquête de Victor Lessard)

Date de parution : 20 mai 2015
Nombre de pages : 512 pages

23,49 €

Je me souviens

(une enquête de Victor Lessard)

Date de parution : 30 septembre 2015
Nombre de pages : 648 pages

23,49 €

S.A.S.H.A

Date de parution : 30 septembre 2015
Nombre de pages : 144 pages

5,95 €

Violence à l'origine

(une enquête de Victor Lessard)

Date de parution : 3 février 2016
Nombre de pages : 456 pages

23,49 €

Quand j'étais Théodore Seaborn

Date de parution : 6 avril 2016
Nombre de pages : 432 pages

23,49 €



Poche :

Il ne faut pas parler dans l'ascenseur

Date de parution : 7 septembre 2016
Nombre de pages : 416 pages

7,90 €