Les jours incandescents

Un OVNI littéraire!

Un album ; dix histoires ; dix styles graphiques : un véritable bijou !

En librairie le 22 août

Joseph d’Anvers est un auteur, compositeur et interprète à l’univers sombre et mélancolique. Dans Les jours incandescents, il s’associe à Stéphane Perger pour adapter en courtes nouvelles dessinées les textes de son dernier opus, Les matins blancs.

Découvrez Surexposé, en chanson et en nouvelle!

Les auteurs

Après des études d'Arts Appliqués, Joseph d'Anvers intègre la FEMIS pour y apprendre le métier de chef opérateur. En parallèle, il boxe tous les jours dans une salle de Barbès, vit une période dissolue, tourne avec le groupe de post-rock Polagirl. De fil en aiguille, de tournages en rencontres, il crée ensuite son projet musical solo et sortira quatre albums en dix ans. Il y travaille notamment en compagnie d'autres artistes comme Miossec, Dominique A, Money Mark, Troy Von Balthazar ou Lescop et des réalisateurs/ingénieurs du son comme Mario Caldato Jr (Beastie Boys, Beck...) ou Darrell Thorp (Beck, Radiohead, Air, Paul Mc Cartney...).Très vite, il se met à écrire pour d'autres (Bashung, Rivers, Hardy, Bourgeois...) et c'est naturellement qu'il se tourne vers la littérature. Il sort en 2010 un premier roman La nuit ne viendra jamais, dans la série Polar et rock'n'roll (éditions La Tengo). Entre expos photos et réalisation de clips, Joseph d'Anvers crée également des spectacles hybrides, mêlant plusieurs médiums, comme le concert littéraire Dead Boys (inspiré du livre éponyme de Richard Lange), diverses lectures musicales (Une Vie à soi, Vous m'avez fait former des fantômes...) ou des ciné-concerts qu'il tourne partout dans le monde. Il compose également pour le théâtre ou le cinéma.

Les Jours incandescents est son premier recueil de nouvelles graphiques.

Après avoir étudié aux Arts décoratifs de Strasbourg et publié dans divers fanzines, Stéphane signe sa première BD en 2001 chez 6 Pieds Sous Terre : Pour cigogne le glas, une adaptation du "Poulpe". Depuis, il collabore avec la plupart des grands éditeurs : Soleil, grâce au scénariste Dobbs qui lui propose la série "Scotland Yard", Delcourt avec quatre one-shots en compagnie des scénaristes Gihef et Alcante, et Ankama où il retrouve son vieux coéquipier Dobbs. En 2018, Kennes lui ouvre fièrement ses portes avec Les Jours incandescents, pour lequel Stéphane plaque avec une insolente maestria ses accords graphiques sur les textes de l'auteur-compositeur-interprète Joseph d'Anvers.